le menu - LA CUISINE SIMPLE ET RAFFINÉE Du rosé pour pique-niquer - le menu

Du rosé pour pique-niquer

Aucun vin ne désaltère aussi bien qu’un rosé bien frais quand les températures s’emballent, ce qui en fait une boisson idéale pour accompagner un pique-nique.

Contrairement aux rouges et aux blancs, la réputation des rosés est liée à leur couleur. Ils sont également synonymes de vacances et de loisirs. Pour les produire, le jus des raisins pressés ne macère que pendant quelques heures avec les peaux, ce qui confère au vin sa belle robe rose pâle.

Les rosés sont réputés pour être des crus légers, à boire jeunes et frais (entre 10 et 13 degrés). Depuis quelques années, on trouve pourtant sur le marché des vins élevés en barrique dont la structure se rapproche de celle de rouges moyennement corsés. A l’achat, il est difficile à savoir si un rosé est doucereux ou très sec, les étiquettes n’étant pas très parlantes.

On peut cependant ranger les rosés dans la catégorie des vins à boire rapidement. Je n’ai pour ma part encore jamais débouché de bouteille qui s’améliore une fois ouverte. Les rosés ne contenant pas beaucoup de tannins, la plupart ne se gardent pas longtemps et devraient être consommés dans les 1-3 ans. On produit ces vins dans le monde entier, les plus réputés étant originaires de Provence. En Suisse, deux d’entre eux jouissent d’une longue tradition: la Dôle blanche et l’OEil de Perdrix (voir encadré «Vins recommandés»).

En pique-nique, le plus difficile est de pouvoir maintenir le vin à la bonne température. Car une fois dans le verre, et même lorsqu’on le laisse dans la bouteille, il se réchauffe rapidement. Je recommande donc d’utiliser un bac en plastique rempli aux trois-quarts de glaçons, dans lequel la bouteille reste au frais. Il faut un quart d’heure au rosé pour atteindre la température parfaite. Une autre solution consiste à immerger la bouteille dans un ruisseau ou un torrent. Quoi qu’il en soit, le flacon devrait toujours être laissé à l’ombre. Comme un pique-nique est un événement plus décontracté que solennel, vous pouvez vous passer de verres à vin. Dernier détail: n’oubliez jamais d’emporter un tire-bouchon!

Le rosé est sans doute le vin le plus prisé des consommateurs après le Prosecco et le mousseux. Contrairement aux rosés tranquilles, qui comptent parmi les crus les moins chers, les Champagne rosés sont beaucoup plus onéreux que leurs homologues blancs. Les rosés se boivent de préférence frais, entre 10 et 13 degrés. Ils accompagnent idéalement un apéritif, des hors-d’oeuvre, des salades, des grillades et des poissons. Alors qu’ils sont réputés plutôt légers, il arrive souvent que leur teneur en alcool avoisine 13–14 vol. %. Comme on a tendance à en boire plus que d’autres vins, il faut donc faire preuve de retenue!

Texte: Chandra Kurt
Photo: Petrenkod/iStock/Thinkstock

No Replies to "Du rosé pour pique-niquer"