le menu - LA CUISINE SIMPLE ET RAFFINÉE Culipedia Cerise

Les Cerises, des délices sains

Bon à savoir

D’où proviennent les cerises?

La cerise est originaire d’Asie. Vers 74 avant Jésus-Christ, les premiers fruits sont arrivés à Rome. De là, ils se sont rapidement répandus dans toute l’Europe. En Suisse, leur marche triomphale a commencé au nord des Alpes.

Tout sur les cerises

Par nos experts culinaires

Silvia Erne

Domenico Seminara

Andrea Mäusli

Beatrix Leonhardt

Stefan Wälty

Les cerises suisses ne sont disponibles que pendant une courte période et sont donc d’autant plus appréciées. En général, on les trouve de juin à début août – selon la variété, plutôt en début ou plutôt en fin de saison.

Il existe plusieurs moments pour greffer un arbre fruitier. L’écussonage, une méthode de greffe d’été, peut être réalisée par un professionnel ou, avec un peu de pratique et de doigté, par soi-même. Elle consiste à placer un rameau d’une variété de cerisier souhaitée dans l’écorce d’un jeune cerisier. On sait si le greffage a réussi au printemps, lorsqu’une pousse sort du point de greffage. Lorsque l’arbre est devenu suffisamment grand, il est possible de cueillir des cerises de deux variétés sur le même arbre.

Comme la plupart des cerises ont été exposées à des engrais ou à des gaz d’échappement pendant la période de maturation, il est recommandé de bien les baigner dans une grande quantité d’eau. Il est ensuite préférable de les sécher délicatement avec un torchon de cuisine propre.

On dit souvent que le fait de manger des cerises et de boire de l’eau ensuite provoque des maux de ventre, mais il s’agit d’un mythe. Les cerises ont toutefois une teneur très élevée en fructose, qui n’est pas toujours bien tolérée et peut provoquer des ballonnements ou des maux de ventre.

Que serait un été sans cerises? Elles ne sont pas seulement un délice à l’état pur, elles font aussi merveille dans les desserts, les pâtisseries, mais aussi comme composants secondaires dans les plats principaux. Elles s’harmonisent très bien avec le chocolat noir, l’amaretto, la vanille, la cannelle, les clous de girofle, la cardamome, par exemple sous forme de chutney ou dans les sauces pour accompagner les viandes rouges ou le gibier.

On reconnaît les cerises mûres à leur belle forme et à leur couleur typique selon la variété. Ce moment peut varier de juin à août. De même, les queues des cerises mûres se détachent facilement de la branche. Il est préférable de les consommer directement après la récolte, car elles continuent à mûrir à température ambiante.

Les cerises peuvent très bien être congelées, le mieux étant de les congeler d’abord sur une plaque et de les emballer ensuite hermétiquement dans des sacs.

Les cerises qui sont moins belles peuvent être transformées en confiture, en chutney ou en sirop.

Si l’on ne peut pas utiliser immédiatement une grande quantité de cerises, on peut les confier à une distillerie de fruits régionale et les faire distiller en eau-de-vie de cerises.

La mise en conserve des cerises est très simple: les cerises propres et dénoyautées sont placées dans des bocaux stériles et puis on verse un mélange bouillant d’eau et de sucre dans une proportion de 4:1, jusqu’à 2 cm du bord. Ceux qui le souhaitent peuvent ajouter des épices comme la cannelle, la vanille, le clou de girofle ou l’anis.

Les bocaux sont ensuite bien fermés et mis à cuire pendant au moins 30 minutes dans un bain-marie à 80 degrés ou au four à 150 degrés.

Cette méthode de conservation est particulièrement pratique pour prolonger la courte saison des cerises. La mise en conserve permet non seulement de conserver les fruits plus longtemps, mais aussi de leur donner un très bon goût et de conserver leur couleur.

Les cerises fraîches peuvent être conservées 3 à 4 jours à température ambiante. Toutefois, si elles ne sont pas consommées ou transformées dans les jours qui suivent, il est recommandé de les conserver au frais et étalées. Comme elles mûrissent plus lentement à basse température, leur durée de conservation peut être légèrement prolongée. Les cerises congelées ou en conserve peuvent être conservées jusqu’à un an si elles sont dans des bocaux hermétiques.

En principe, toutes les cerises que nous connaissons ne sont pas toxiques. Même le cerisier des oiseaux, qui a la réputation d’être une cerise toxique, est comestible. La prudence est toutefois de mise avec la belladone noire, dont les fruits rappellent fortement les cerises noires, mais n’ont pas de pédoncule et poussent directement sur la branche. Ils sont très toxiques et ne doivent en aucun cas être consommés.

Votre question est restée sans réponse? Demandez nos experts!

1 Step 1
keyboard_arrow_leftPrevious
Nextkeyboard_arrow_right

L’anecdocte!

Pourquoi les cerises éclatent elles sous la pluie?

La peau des cerises mûres et rebondies est soumise à une forte pression. S’il pleut beaucoup, de l’eau supplémentaire pénètre dans les fruits et augmente la pression de telle sorte que la peau éclate.

/ /

Culipedia

Dans la rubrique « Culipedia » du magazine le menu, nous répondons à toutes les interrogations et problèmes concernant un ingrédient alimentaire ou un thème culinaire.
Nous vous offrons les connaissances culinaires de nos experts et vous deviendrez ainsi un pro de la cuisine. Vous n’avez pas trouvé la réponse à votre problème?
Alors posez simplement votre question aux auteurs de nos recettes!

Culipedia Agents Levants

CULIPEDIA: Agents Levants

Tout ce que vous vouliez toujours savoir sur Agents Levants!

Culipedia Glaçage

CULIPEDIA: Glaçage

Tout ce que vous vouliez toujours savoir sur Glaçage!

Découvrez «le menu»

Sans engagement et résiliable à tout moment.